Hôpital privé
de la Loire

Rechercher

Les précautions du quotidien à la maison

La grossesse n'est pas une maladie. Mais elle implique un minimum de prudence au quotidien.

 

Gare aux produits d'entretien toxiques

Il faut savoir que le placenta n'offre pas une barrière efficace contre les composés organiques volatils, substances toxiques contenues dans les produits ménagers. Le fœtus en pleine croissance, est donc particulièrement sensible aux polluants. Et sa maman aussi, dont l'immunité est affaiblie par la grossesse.

Les éthers de glycol sont particulièrement nocifs. On en trouve dans les lave-vitres. Neuro-toxiques et irritants, ces perturbateurs endocriniens peuvent entraîner malformations, retard de croissance fœtale, voire avortement spontané.

Notre conseil

Se limiter aux produits ménagers naturels comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc et le savon noir est une sage décision !

 

Animaux de compagnie

Il ne s'agit pas de vous séparer de votre animal domestique. Mais de prendre quelques précautions, pour ne pas être contaminée par les maladies dont les animaux sont vecteurs.

La toxoplasmose Le parasite responsable se trouve dans les déjections du chat. Il est susceptible de provoquer des malformations graves, tout au long de la grossesse.

Notre conseil - Si vous n'êtes pas immunisée, il faut éviter de changer la litière ou porter des gants pour le faire et le nettoyer régulièrement à l'eau de Javel.

La pasteurellose – En cause, une bactérie présente sur les gencives des chiens et des chats. Toute morsure ou griffure, même légère, peut vous contaminer ; il faut donc désinfecter la zone soigneusement. En cas d'infection, la plaie devient très douloureuse, rouge et gonflée dans les heures qui suivent.

Notre conseil - Consultez alors rapidement votre médecin pour une prescription d'antibiotiques.

La salmonellose – Maladie provoquée par une bactérie colonisant les intestins des reptiles et des tortues. Ressemble à une gastroentérite, mais possiblement beaucoup plus sévère. Un traitement antibiotique s'impose.

Notre conseil – Porter des gants en latex pour toucher son animal, ou bien se laver les mains après l'avoir manipulé. Ne vider un aquarium sous aucun prétexte dans l'évier : la vaisselle pourrait être contaminée.

La teigne – Maladie due à un champignon véhiculé par le cochon d'Inde, le lapin et le chinchilla. Manipuler l'animal suffit pour l'attraper : la teigne se manifeste par des plaquettes rouges aux zones de contact.

Notre conseil – Maladie bénigne. S'enduire de crème anti-mycosique (sur prescription).

La fièvre Q – La bactérie impliquée est libérée lors de la mise bas des chèvres, moutons et vaches contaminés. Volatile et particulièrement résistante, elle contamine autour de l'animal et chez la femme enceinte, l'infection se loge dans le placenta et peut aboutir à un avortement spontané.

Notre conseil – Eviter les contacts proches avec les ruminants.

* Nombre indicatif de naissances dans les 22 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/18.