Hôpital privé
de la Loire

Rechercher

Infection à Helicobacter pylori

La recherche d'une infection à Helicobacter pylori


L’infection de l’estomac par la bactérie Helicobacter pylori est fréquente. En France, entre 20 et 30 % de la population adulte est infectée. C’est de loin la principale cause de l’ulcère de l’estomac et du duodénum.

Infection à Helicobacter pylori

Qu’est-ce que Helicobacter pylori ?

Helicobacter pylori (H. pylori) est une bactérie très commune qui ne vit que dans l’estomac humain. La très grande majorité des patients infectés ne ressent aucun symptôme. Elle peut, cependant, provoquer un ulcère de l’estomac ou du duodénum dans environ 10 % des cas et un cancer de l’estomac dans 1 % des cas.

Qui est concerné par le dépistage H. pylori ?

• Helicobacter pylori doit être recherché chez les personnes souffrant de symptômes pouvant suggérer la présence d’un ulcère de l’estomac ou du duodénum (partie initiale de l’intestin, immédiatement après l’estomac), atteintes de troubles gastriques divers (brûlures, régurgitations d’acide, excès de rots/éructations, ballonnements abdominaux, nausées, digestion lente).

• En France, le diagnostic et le traitement de H. pylori sont aussi recommandés chez les personnes n’ayant aucun symptôme mais :

– dont les parents proches (parents, fratrie) ont eu un cancer de l’estomac, en prévention de ce type de cancer ;

– ou nécessitant un traitement prolongé par anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans corticoïdes), en prévention de l’ulcère de l’estomac ou du duodénum (cf. fiche).

Comment rechercher H. pylori ?

H. pylori peut être recherché :

– dans l’estomac par des prélèvements (biopsies) de la muqueuse lors d’une fibroscopie (cf. fiche) : cet examen peut être effectué avec une simple anesthésie locale (de la gorge) ou une courte anesthésie générale qui nécessite une hospitalisation de quelques heures ;

– grâce à une prise de sang : cet examen est fiable, mais il ne peut servir à contrôler l’efficacité d’un traitement ;

– dans l’air expiré : ce test respiratoire est, aujourd’hui, l’examen le plus fréquemment utilisé pour contrôler la présence – puis l’éradication après traitement – de H. pylori. Au laboratoire d’analyse, après avoir soufflé dans un petit tube, il faut boire un verre de jus d’orange contenant une solution à base d’urée marquée au carbone 13 (non radioactif). Puis, il faut souffler à nouveau, 30 minutes plus tard, dans un autre tube. Si H. pylori est présent dans l’estomac, le gaz carbonique expiré après est marqué par le carbone 13 et détecté lors de l’analyse. Si la bactérie n’est pas présente dans l’estomac, le gaz carbonique expiré n’est pas marqué au carbone 13 et le test est négatif. Cet examen indolore dure environ 45 minutes. Il est nécessaire d’arrêter les traitements antiacides (médicaments ayant la propriété de diminuer l’acidité de l’estomac) plusieurs semaines avant ce test.

Quel est le traitement de la bactérie H. pylori ?

Il repose aujourd’hui sur la prise de médicaments antisécrétoires (qui diminuent la sécrétion acide de l’estomac) et d’antibiotiques durant 10 jours. Certains protocoles de traitement utilisent une association d’antibiotiques et de bismuth.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.