Hôpital privé
de la Loire

Pratique de la chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale (CHIP) à l’Hôpital privé de la Loire

Article le

Cette nouvelle pratique a été mise en place au sein de l’Hôpital privé de la Loire, premier établissement du groupe Ramsay Générale de Santé à l’intégrer dans son programme de soins. Le point avec le Docteur Filippello, chirurgien viscéral et digestif.

Ancien interne et chef de clinique assistant en chirurgie digestive au CHU de Saint-Etienne, le Dr Alexandre Filippello s’est spécialisé en chirurgie cancérologique digestive et en particulier dans le traitement des métastases péritonéales. Fort de son engagement dans cette prise en charge, il intègre l’Hôpital privé de la Loire et instaure ce traitement complexe. « Cette technique est utilisée dans certaines indications pour traiter la carcinose péritonéale, une forme de métastases du cancer du côlon ou de l’estomac. Elle se développe sur le péritoine, tant au niveau de la paroi interne de l’abdomen qu’à la surface des organes intra-abdominaux. Cela consiste à pratiquer une cytoréduction des tumeurs, et si cela est possible, une résection des organes atteints (côlon, rate, …) suivie d’un bain de chimiothérapie intra-abdominal. Je pratique cette technique à ventre fermé. Cela consiste à mettre en place des cathéters avant de fermer l’abdomen, assurant la circulation du bain de chimiothérapie à l’aide d’une machine spécifique. Grâce à cette technique, le pronostic des patients est aujourd’hui comparable aux patients atteints de métastases hépatiques » explique le spécialiste.

 

 

Article précédent

L’Hôpital privé de la Loire se mobilise pour « Mars Bleu »

L’Hôpital privé de la Loire organise deux journées dédiées le Jeudi 21 Mars 2019 et le Jeudi 28 Mars 2019 avec diverses animations (stands, concours photos,...